Il était une fois

Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question : « C’est vraiment ça la vie ? »

En 2009, je terminais mon BAC en tant qu’assistante de direction et intégra immédiatement le monde du travail à l’âge de 21 ans. C’est ce que ma famille et la société attendaient de moi. C’était en tout cas mon intime conviction. En tant que maniaque du contrôle et fanatique de sécurité, je n’émettais pas d’objection.

La plupart de mes amis continuaient les études, suivaient des programmes d’échange à l’étranger, commençaient divers nouveaux projets. D’autres se lançaient dans la planification d’une famille, se marieraient, déménageaient, construisaient une maison,…

A l’époque, la nuit tombée, je constatais surprise de quelle manière identique la journée s’était encore déroulée. La patience n’ayant jamais été mon point fort, je parlais avec mon patron de mes tâches et comment je pouvais les élargir et approfondir. Il a toujours été très concilient et m’a continuellement soutenu dans mes idées. Je souhaitais suivre des formations afin de découvrir de nouvelles thématiques et être au courant des dernières nouveautés.

En ce qui concernait mon temps libre, je prévoyais toujours tout longtemps à l’avance. J’organisais des évènements de gauche à droite. Je ne voulais surtout pas rester seule chez moi, livrée à moi-même. Quelle drôle d’idée, les gens qui appréciaient la solitude…

Je cherchais tellement souvent quelque chose à l’extérieur qui pourrait me faire évoluer et grandir. En somme, j’avais une belle vie, une famille et des amis formidables, un chouette travail, je vivais dans un bel appartement, j’étais jeune et en bonne santé. Toute ma vie attendait que j’en devienne l’actrice principale. Mais quand je me retrouvais seule chez moi et écoutais au plus profond de moi-même, je ressentais souvent ce vide en moi, un vide qui me paralysait littéralement. Mon âme me suppliait d’enfin vivre autrement. Mais à l’âge de 21 ans (et des années au-delà), je n’avais aucun accès à ce qui me manquait réellement et ne savais pas comment guérir cette plaie béante.

Quand l’élève est prêt, le maître apparaît.

Après une séparation douloureuse fin 2017, j’ai commencé à m’intéresser intensément au développement personnel et spirituel. Je savais que quelque chose devait changer dans ma vie. Un changement qui devait aller au-delà du monde qui m’entoure. Je ne voulais plus jamais ressentir une si grande souffrance. Je ressentais intérieurement, que j’étais sur le bon chemin et que le moment propice était arrivé.

Sincèrement, à l’époque si quelqu’un m’avait conseillé des livres expliquant comment notre égo essaie de nous manipuler, de quelle manière nous influençons notre vie par nos pensées et créons toujours la même réalité, de quelle façon le moment présent, la méditation et notre conscience peuvent changer notre vie du tout au tout, et ben je les aurais mis de côté vite fait. Le changement impliquait toujours le dépassement de notre zone de confort, et franchement c’est tellement fatiguant et éprouvant, n’est-ce pas ?

J’ai commencé à écouter des podcasts et à lire des bouquins, entre autre d’Eckhart Tolle, de Neale Donald Walsch et de Laura Malina Seiler. Je me reconnaissais tellement dans tous ces textes et paroles et je savais au plus profond de moi-même que j’avais enfin emprunté la bonne route. Toutes ces nouvelles connaissances résonnaient en moi et me faisaient ressentir un intense sentiment libérateur. C’était exactement cela que mon âme recherchait depuis si longtemps.

I am still learning.

Je savais maintenant que je ne devais plus suivre de formation ou d’école pour évoluer dans ma vie. Je reconnaissais que tout le potentiel était déjà caché en moi prêt à être dévoilé. Je devais seulement m’en souvenir. Je fréquentais l’école de la vie et celle-ci ne prenait jamais fin. Encore à l’heure actuelle, ce savoir provoque en moi une sensation si particulière. Je n’aurais jamais terminé mon apprentissage.

Maintenant, quand je me retrouve le soir dans mon lit, je ne pense plus à une vie monotone et morose. Je sais que je suis à l’origine de tout ce qui se passe dans ma vie et que les possibilités sont infinies. J’adore prendre du temps pour moi, lire des bouquins passionnants et si inspirants, écouter des podcasts, entreprendre de nouvelles expériences ou échanger avec des personnes qui sont à la même recherche que moi. J’absorbe toute ces nouvelles connaissances et éprouve tellement de moments de gratitude. J’apprends à mieux mon corps, mon âme et mon esprit.

Sincèrement, il n’y a rien de plus passionnant que d’entreprendre un voyage vers ce qui est enfoui au plus profond de nous et qui n’attend que d’être dévoilé.

With love, Christine

Publié par christinedecoster

Relaxologue et Instructrice en méditation de pleine conscience (MBSR)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :